La chemise blanche, un vêtement qui nous vient de loin

Tout comme la petite robe noire, la chemise blanche est une de ces pièces vestimentaires qui a défié les années et que l’on retrouve aujourd’hui dans la garde-robe de toutes les femmes. Zoom sur l’itinéraire de cette pièce, qui a longtemps été considéré comme un sous-vêtement.

Julia Roberts portant une chemise blanche dans Pretty Woman
                          Julia Roberts portant une chemise blanche dans Pretty Woman

En effet, au 19e siècle, la chemise blanche était considérée comme un sous-vêtement qui ne devait pas être vu. Elle devait rester à l’abri des regards et seuls le col et les manchettes comptaient. Graduellement, ce col a fini par représenter des individus appartenant à une classe sociale plus élevée, les cols blancs étant réservés aux employés de bureau et les cols bleus aux travailleurs effectuant des tâches manuelles.

Les années passent et pendant longtemps, ce qui était considéré comme un vêtement d’homme devient très vite le symbole vestimentaire de la lutte pour l’égalité des sexes. Nous sommes dans les années 20-30, les actrices hollywoodiennes comme Greta Garbo, Marlène Dietrich ou encore Katharina Hepburn font parler d’elles à cause de leur style androgyne. Elles ont marqué la société américaine de l’époque, mais ont aussi inspiré des milliers de femmes qui suivent leur trace et adoptent la chemise blanche comme une pièce à part entière de la garde-robe féminine.

La chemise blanche façon Audrey Hepburn
                 La chemise blanche façon Audrey Hepburn

Cependant, c‘est Marilyn Monroe qui a donné à la chemise blanche cette touche de féminité et de glamour, tandis que Grace Kelly a elle, affirmé l’élégance de cette pièce avec un modèle  à manchettes. Audrey Hepburn a, quant à elle, su exploiter le potentiel sage de la chemise blanche en la boutonnant jusqu’en haut et en l’assortissant à une mini-jupe trapèze.

Marilyn Monroe a donné à la chemise blanche un côté glamour
             Marilyn Monroe a donné à la chemise blanche un côté glamour

Aujourd’hui, les créateurs de mode continuent de réinventer cet ancien uniforme de travail. Ils le transforment tantôt en vêtement du soir, tantôt en indispensable du jour. Ce qui ne change pas, c’est cette idée d’émancipation féminine…

Leave a Reply