Une «Ava »lanche de réponses pour le Réveillon !

Rencontre avec Ava Memero.

Elle est belle, elle est jeune, elle est grande et gracieuse…elle est mannequin. Bref, Ava a tout pour plaire. Entre le Backstage Award et les défilés, elle a trouvé un petit moment pour nous parler de ses débuts dans le monde du mannequinat.

Comment êtes-vous devenue mannequin ? 

C’est le photographe Neelen Patten de Coromandel qui m’a permis de découvrir ma passion pour le mannequinat en me proposant des photoshoots. Ensuite en 2014, j’ai participé au concours d’Elite Model Look. Toujours avec le soutiens de mes proches. En 2015, j’ai participé au concours Body& Soul Icon et c’est là que de nouvelles porte se sont ouvertes pour moi.

Dans combien de défilés avez-vous déjà participé ? 

Je n’ai pas le nombre exact en tête mais je dirais une vingtaine pour l’instant.

 Justement, quelques jours avant, on se sent comment ? 

Je suis toujours très emballée et impatiente.

Quel est le moment le plus désagréable que vous avez eu en tant que mannequin ? 

Lors de ma participation à un concours de beauté à Maurice.

 Et le meilleur ?

Lors de mon élection en tant égérie de la marque Body and Soul. Devenir l’égérie d’une marque est un grand pas pour un mannequin.  Cela m’a permis de grandir et de vraiment apprendre le métier.

Quels sont les stylistes avec lesquels vous aimez travailler ? 

Je n’ai pas eu l’occasion de tous les connaître mais pour ceux avec lesquels j’ai travaillé, je dirais Pawan Seewooruttun, Jasmina Ruben et Kensley Suddoo.

 Une fois sur le podium, on ressent quoi ? 

Quand je suis sur le podium , je vis un véritable bonheur. C’est pour moi l’unique moment où je peux vivre et en même temps partager mon amour pour le mannequinat.

Avez-vous des mannequins fétiches en tête ? Si oui, lesquels ? 

Oui, Cara Delevigne, Kate Moss, Naomi Campbell.

 Au niveau de l’entente, avez-vous une bonne relation avec les autres mannequins ? 

Oui , cela se passe bien avec les autres mannequins. Le respect est important pour garder une bonne entente.

Comment arrivez-vous à gérer boulot et vie personnelle à la fois?

Etant toujours étudiante en Hsc, je profite des vacances scolaires pour faire le maximum de travail. Il arrive souvent qu’on m’appelle pendant les jours de classe mais j’essaie toujours de garder un bon équilibre entre études, boulot et vie personnelle.

Après les défilés, vous accordez-vous un peu de répit ou enchainez-vous projet sur projet?

Cela dépend.  Comme je n’aime pas la demi-mesure,  je préfère être sur plusieurs fronts à la fois. Quand plusieurs projets se présente à la fois, là, je me vois parfois à faire des choix difficiles car le temps ne me suffit plus.

Quels sont vos points forts en tant que mannequin selon vous ? 

Ma persévérance, mon sourire et ma foi en Dieu.

Pensez-vous faire des jaloux ? 

Faire des jaloux??  Je n’y ai pas pensé. Moi, mon seul but, c’est d’atteindre mon objectif, qui est de devenir mannequin international!

Le regarde des autres est-il important à vos yeux ? 

Il est vrai que le regard des autres est important dans ce domaine car les gens jugent tous nos pas. Mais tant que l’on sait où on va, rien ne peux nous arrêter.

Quelles sont vos nouvelles résolutions pour 2017?

  • Avoir une aussi belle année que 2016
  • Faire le maximum de photos et défilés
  • Me concentrer davantage sur mes études
  • Passer mon permis de conduire
  • Améliorer mon physique afin d’obtenir les mensurations idéales pour l’international

Quels objectifs voulez atteindre en cette nouvelle année?

Je veux avoir un bon certificat en main car je suis consciente que ce sera mes etudes qui me permettront de quitter le pays pour réaliser ma carrière de mannequin international. Avec les mensurations adéquates, de bonnes photos et mon passport, je serais prête pour un nouveau départ.

Comment allez-vous fêter la soirée du réveillon?

Eh bien chez moi, nous allons garder la vieille tradition, qui est d’être en famille, autour d’un bon dîner et des feux d’artifices.

Leave a Reply